Grands maux (et remèdes)

Publié le par Charlie

A Michel Cioran, un des piliers de ma bibliothèque à laquelle il apporte un peu de son fiel et de sa morbide lucidité sur le monde, la vie et le temps, j'ai parfois envie de répondre par du Yourcenar, qui apporte en moindre quantité (sans doute parce que je m'endors toujours en lisant les Mémoires d'Hadrien) un peu de douceur, sans que la lumière ne révèle un minimum la tendre poussière qui flotte dans son atmosphère.

A ma droite :
"Plus on a subi d'injustices, plus on risque de verser dans l'infatuation ou dans l'orgueil, carrément. Toute victime se flatte d'être un élu à rebours et réagit en conséquence, sans se douter qu'elle rejoint par là le statut-même du Diable."

A ma gauche :
"Aux prises avec un échec que l'on ne [se] pardonne pas, on fait ce que font les coeurs bien placés réduits au désespoir : on cherche pour s'en souffleter les pires explications de soi-même."


MC ou MY ? Ebauches de vertige ou Le coup de Grâce ? Make your choice.

Publié dans Grands mots

Commenter cet article