Bereshit (Adam et Eve)

Publié le par Charlie SaintLaz

Et s'il était donné à l'Humanité une seconde chance ?

 

Ne t'emballe pas. Ce n'est pas un post d'engagement idéologique aux côtés des Verts ou d'une quelconque secte millénariste basant ses calculs sur le pourrissement d'une croûte de fromage dans le Larzac, non. Ce n'est que la catchline de la nouvelle comédie musicale lolilol française rofl signée Pascal Mal-Aimé Obispo.

adam-eve-thierry-amiel.jpg

Je cite le site officiel du pestacle : "S'inspirant avec poésie et modernité de la première histoire d'amour, Pascal Obispo renoue avec les thèmes qui lui sont chers et nous invite à rêver d'un monde meilleur. Rythmée par une musique originale fidèle à ses plus grands succès, cette nouvelle comédie musicale est un grand spectacle familial, fédérateur et porteur d'espoir. Au (re)commencement sera toujours l'Amour ..."

 

Je sais, moi aussi, tel une Spice Girl chantant It's raining men, j'ai ri (à Liouel). Décryptons.

Obispo s'est inspiré de "la première histoire d'amour" : à aucun moment il n'est fait question d'un quelconque sentiment amoureux entre Adam et Eve. Et l'expérience te permet bien de savoir qu'il n'est pas besoin de s'aimer pour se reproduire, et avoir trois rejetons auxquels on donne des prénoms à coucher dehors (Abel, Caïn, Seth). Bref. Un peu comme Ouali avec sa Cléopâtre ou Chouraqui avec ses Dix commandements, Obispo met de l'amour là où on n'est pas vraiment sûr qu'il y en ait eu. Quoipour ? Parce que l'amour ... ça fait vendre des billets de comédie musicale. "Les thèmes (LES thèmes ? Y'en a plusieurs, donc ?) qui lui sont chers" : tu m'étonnes. Le père Obispo a construit toute sa discographie sur un seul thème : l'amour. Une palanquée de titres qui posent autant de questions essentielles sur le sentiment amoureux : Je t'aime-Tu m'aimes pas / Je m'aime trop pour t'aimer / Tu aimes moi que j'aime une autre / Tu as débranché la cafetière ? / etc. Alors "des thèmes qui lui sont chers", faut comprendre "qui lui rapportent gros". "une musique originale fidèle à ses plus grands succès" ? Tu es prêt à replonger dans les années 90, quand il vendait un million d'exemplaire de Superflu sur lequel se trouvait  Lucie ? Non, hein... Parce qu'après, on peut encore parler de "succès", mais plus de "grands succès" : le public ne voudra pas de ses albums suivants, qui dépassent souvent, certes, les 200 000 copies vendues, mais qui n'atteignent plus les 700 000... et je ne te parle pas des singles, puisqu'il vendra plus de chansons écrites pour les autres que de chansons interprétées personnellement. Whatever : matons le clip.

 


AaaaaaaAaAAaaaAaAaahhhhhh ! Mais arrêtez ce carnage ! 

 

Adam-et-eve-thierry-amiel-cylia-153235_L.jpgContinuons donc le lolilol en cascade. Faute de convaincre des artistes confirmés sur ce "projet" (contrairement au Soldat Rose, qui avait cartonné grâce à son casting über-classieux), Obispo a dû se résoudre à faire comme tous les autres : recruter de vieilles gloires de la télé-réalité et des inconnus qu'on oubliera (espérons-le) après (Hélène Ségara, si tu me lis ...). A l'affiche, donc : Thierry Amiel, finaliste malheureux de la première Nouvelle Star qui avait cartonné avec une reprise des  Mots Bleus et avec un  Coeur sacré plus contestable, joue un Adam blondinet tirant sur le mièvre ; Cylia, gagnante de Graine de Star qui avait conquis les charts d'M6 avec des titres faussement pop-rock dont elle n'était pas l'auteure, interprète Eve. Un Adam et une Eve ressortis des placards de ... M6, la chaîne qui co-finance le spectacle. Y'a de l'entente là-dessous, non ?

31212365-jpeg_preview_large.jpgAdam, Eve ... Ne manque que le serpent, et on devrait avoir l'essentiel, non ? Ben non, comme tu l'as vu dans le clip, y'a des mecs sur des nuages qui ont l'air pas sympas-sympas (les mecs, pas les nuages). Rajoutons donc au casting le serpent, mais joué par un humain : Snake (sic ...) sera interprété par Nuno Resende, candidat belge à l'Eurovision 2005 et doublure sur Mozart, l'opéra-rock et Roméo et Juliette (what a palmarès ...). Et puis, comme 2h de spectacle à trois ça va être fatiguant, on rajoute une Lilith (qui, selon la tradition hébraïque, serait la première femme d'Adam, avant Eve) aussi blonde qu'Eve est brune (classique ...), interprétée par Liza Pastor, rescapée des fours musicals Belles Belles Belles, Zorro et Hair (en VF) ... Quant aux autres personnages, j'hésite sur leur signification. Il y a un Mynt, qui ressemble à une version décadente de gentilhomme de la Renaissance, apparemment conteur de l'histoire, interprété par Sam Stoner, ancien camarade de jeux d'Obispo d'après cet hilarant article. Il y a Solus, une version latinisée du Satan de la tradition musulmane de l'Eden, père de Lilith, interprété par ... Solal, un ancien de Starmania (version 1990's) et de Mozart, l'opéra-rock ... (hum ...) Enfin, il y a (attention, fous rires en perspective) Strawberry, LA MEILLEURE AMIE D'EVE, jouée par une parfaite inconnue, mais je la soupçonne d'être la fille d'un des directeurs de prod à M6.

 

Evidemment, on ne va pas faire le procès de toute une production en ne se basant que sur un titre, un programme de com' et un casting ? (C'est tentant, hein ?...) Poursuivant notre enquête en regardant les "vidéos officielles" (hébergées par le compte YouTube d'M6 ...), on en apprend davantage. Cylia aurait été choisie pour faire "une Eve métisse, pour la diversité" et Thierry Amiel pour "un Adam proche de David Bowie". Cohérent, donc, puisque Eve est censée avoir été faite à partir d'une côte tirée du flanc gauche d'Adam ... qui est donc blanc comme neige ... limite scandinave, même ... Allez, les voies du Seigneur sont impénétrables. (et les interprétations propres à M6+Obispo, foireuses) Le plus drôle, c'est quand on parle du projet aux deux stars bibliques. Pour eux, le show répond à la question "Adam et Eve, aujourd'hui, feraient-ils le choix d'un monde meilleur ?". J'ai bien envie de leur répondre que s'ils avaient su, Adam aurait viré homo (après tout, Amiel a bien la voix plus aigüe que Cylia ...) et Eve se serait contentée du serpent vibrant en bouffant les pommes de la connaissance devant Belle toute nue ... mais laissons leur croire que le bonheur est dans les choses simples comme des bluettes de Pascal Obispo.

 

 

 

Si ça t'amuse, chère ménagère de plus de 50 ans, je te gage d'aller écouter ce ... cette ... ce "projet" au Palais des Sports (à partir du 31 janvier), et de me dire à quel point tu as adoré. Les autres, restez devant Taratata.

Publié dans Sons

Commenter cet article