Can't wait for 13th September.

Publié le par Charlie

Bon, alors rien de neuf sous le soleil (de plomb), vu que je vais te parler d'un titre issu d'un album sorti il y a ... un an. Ben si.

 

En 2001, Svein Berge et Torbjorn Brundtland, deux Norvégiens bien inspirés, se lancent dans nos oreilles avec des merveilles musicales sous le nom de Roÿksopp. Et on aime. Après Melody AM (en 2001) et The understanding (2005), ils revenaient l'an dernier avec un opus très abouti, un disque qu'on écoute inlassablement tant c'est une jouissance des oreilles, Junior.

 

Et dans Junior, il y avait une chanson très disco/eighties (j'arrive pas à trancher) profondément mâtinée d'électro savamment excitante, The Girl and the Robot. Un duo avec la chanteuse-qui-provient-du-même-coin (solidarité inter-fjords, sans doute) Robyn (mais si, rappelle toi, on lui doit le tubesque Show me love de 1997). Et pour cause, leurs musiques se ressemblent. Voyez plutôt :

 

2007. Robyn nous sort un très dansant With every heartbeat, dont le clip (m')énerve.

 

En toute logique, en 2009, Svein et Torbjorn s'en rapprochent (parmi tant d'autres) pour nous pondre The Girl and the Robot. Tadaaaam.

 


Avec un clip aussi peu créatif que ceux de Kylie Minogue depuis Slow (2003, l'ultime pépite)(et pourtant, c'était pas bien neuf), Roÿksopp font encore bosser leurs compatriotes, mais au final, on s'en fout, puisque le clip ne passe pas aux heures de grande écoute. Mais j'voulais te le montrer quand même. Parce que je veux t'élargir la ron les horizons.

 

(Et le 13 septembre, c'est la sortie du prochain opus de Roÿksopp, finement intitulé Senior.)

Publié dans Sons

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article