François, Florence, Noah et les autres

Publié le par Charlie SaintLaz

Et moi, et moi, et moi.

Comme tu l'as vu dans un article récent sur le nombre de musiciens qu'il faut dans un groupe, j'aime jouer avec les noms de groupes. Dans le même genre, j'ai remarqué la récente floraison des groupes où y'en a un qui est mis en avant (de préférence le chanteur), et où les autres ils sont mis dans un sac global. Le résultat, c'est un nom du genre "Moi-Je et les Sous-Fifres". Y'a-t-il plus d'égo dans la jeune génération de musicos qu'avant ? Mystère. Et honneur aux dames.

 

Florence---the-Machine.jpg# Florence and the Machine

Quand j'entendais Camille en parler, c'était en 2009, et ça avait l'air d'être LA révélation de l'année. Partout on en entendait que du bien. Genre il était question de "créativité sonore", d' "originalité harmonique", de "rénovation du genre" (lequel, ce n'était pas précisé). Autant dire que je m'attendait à du ... Camille, version pop anglaise. Perdu : l'album Ceremonials (2011) est un bel amas de chansons déjà entendues, joliment nostalgique, mais, au fond, soporifique au possible. Pour moi, Florence + the Machine est le groupe overrated des critiques et des soirées au coin du feu. Un truc à rapprocher de la folie Lana del Rey : c'est langoureux, mais d'un monotone soporifique. Florence, il est temps de se bouger et d'innover. Je t'ai mis quelques extraits là-haut, tu vas comprendre. -> voir le site 

 

francois-the-atlas-mountains-e-volo-love.jpg# Frànçois and the Atlas Mountains

Déjà, avec un nom pareil, tu ne sais pas à quoi t'attendre. Musique berbère ? Poètes bobos ? Ni l'un ni l'autre : on est à cheval entre la pop acidulée (et un peu éthérée)(comme dans Les plus beaux) et la chanson française à la Delerm (musique simple, texte simpliste)(comme dans La piscine), en passant par un truc un peu électro (genre E volo love). Riche de six albums depuis 2006 (quand même !), le Frànçois, Anglo-Ce-Que-Tu-Veux, pose sa voix un peu maniérée et sa créativité musicale plutôt incroyable avec flegme et certitude. Le tout se laisse écouter avec flegme, mais sans être vraiment convaincu... Pour autant, on sent bien que quelquechose, là, ne demande qu'à exploser dans nos oreilles... On en redemande. -> voir le site

 

Anthony_Joseph_and_The_Spasm_Band_b.jpg# Anthony Joseph and the Spasm Band

Changement d'herbage ... Ce groupe, déclaré "l'avant-garde de la musique black en Grande-Bretagne", s'inscrit dans la tradition des jazz bands, avec un leader musical et un orchestre de surdoués. Ils sont cinq, un peu rasta, un peu baba, derrière l'éminent Anthony Joseph, couvert de gloire outre-manche par les institutions lesplus prestigieuses ... et par le public de connaisseurs. Parce que le Joseph, c'est pas nawak : poète, romancier, compositeur, interprète, originaire de Trinidad, il crée et diffuse un son métissé, riche et travaillé, entre funk, jazz, rock, blues, afro-beat et ... "it's a combination of energies". Bird Head Son offre de quoi se perdre, se noyer, nager, respirer et ressentir dans une variété de sons incroyable, bien loin des univers restreints de ses contemporains. Un truc à suivre, plutôt ... envoûtant. -> voir le site 

 

Noah and the Whale# Noah and the Whale

Au début, je pensais que c'était un groupe de rock chrétien. Puis j'ai réalisé que je mélangeais l'histoire de (l'arche de) Noé et (celle de Jonas et) la baleine. En fait, ils sont un hommage à Noah (Baumbach, réalisateur de The Squid) and the Whale. Tout s'explique. Hum. Sinon, côté musique, en voilà de la vraie bonne nostalgie. Autant la voix ennuyée (mais jolie)(mais ennuyeuse) de Florence Welch (sans sa Machine) ne mérite pas les honneurs qu'on lui fait, autant celle de Charlie Fink mérite qu'on s'y arrête. Il y a là les promesses (de petit groupe) d'un avenir radieux (en solo) : Noah and the Whale, c'est certainement le groupe à écouter et à suivre, pour en extraire les merveilles avant de les retrouver ailleurs. Je t'ai mis plusieurs extraits, mais l'intégralité de l'album Last night on Earth (2011) est vraiment chouette. -> voir le site

Publié dans Sons

Commenter cet article