Hors d'oeuvre

Publié le par Charlie

L'Ecosse nous a fourni un nombre incalculable de talents musicaux. Mais si : Mark Knopfler (de Dire Straits), Malcolm et Angus Young (d'AC/DC), Jimmy Sommerville, Texas, Travis, Mogwai, belle & Sebastian, Franz Ferdinand ... Bon, ils sont tous de Glasgow, Edimbourg n'ayant donné que Sean Connery et Tony Blair. Ce qui, musicalement, ne va pas bien loin.

Sachez que du fin fond de l'Ecosse, donc, d'un petit bled paumé nommé Blackburn, nous vient une chanteuse qui a défrayé la chronique. Elle est moche, elle est vieille, elle est grasse, et elle est passée par la télé-réalité pour se faire connaître : on est d'accord, elle n'a RIEN qui nous fasse croire que ça pourrait donner quoi que ce soit d'enthousiasmant. Ben en fait, si. Après avoir perdu en finale de Britain's got talent, l'highlander Susan Boyle est resté le phénomène qu'elle était devenue grâce à l'émission. Banco ?

Steve Mac, le producteur des rebuts de la musique tendance (Il Divo, Leona Lewis*, Kelly Clarkson, ...) s'est entiché de la couverture médiatique de l'Ecossaise et va produire son first album, I dreamed a dream (une horreur pour les professeurs d'anglais qui devront expliquer pourquoi c'est "dreamed" et pas "dreamt"), un gros tas de reprises sympatoches et un titre original qui vont faire briller la voix surprenante de ladite Susan. De Madonna (You'll see) à The Cure (The end of the world), l'Ecossaise devrait nous bluffer.
Suffit d'écouter sa prestation (live, parce que Susan's got talent, elle, pas besoin de playback) sur le Wild horses des Stones à la finale 2009 d'Americas's got talent pour s'en rendre compte (à partir de 2'55) :

Enorme, non ? J'ai bien rigolé quand j'ai lu qu'elle sortirait un album. Mais là je rigole moins. Moi qui suis peu impressionné par les grandes voix puissantes, je dois dire que je suis un peu resté estomaqué. Elle manque de classe, de charme, de charisme, mais là ... avec cette mise en lumière et cette sobre robe noire digne de Piaf dans ses grandes années ... et ce piano accompagné de quelques violons juste assez pour te mettre le coeur à découvert ... je la trouve merveilleuse. Non, je déconne pas ! C'est THE révélation de la journée.

Mais va savoir pourquoi, je sens qu'elle va continuer à se faire chambrer, avec son look improbable. Sting a déclaré qu'il voulait enregistrer un titre et faire un clip "sexy" avec elle ... comme avec Cindy Crawford. Pourtant, Susan est touchante. Pourquoi ? Comme pour Zidane, Douillet (au début) ou Manaudou (au début), elle fait partie de ces gens simples, sans prétentions, sans autre ambition que de donner le meilleur d'eux-mêmes pour réaliser leur rêve. pas pour épater la galerie, juste pour soi. Un accomplissement dans l'humilité. Ils nous font comprendre à tous que quand on veut, on peut. Suffit d'avoir assez de coeur et de sincérité. Parce que Susan ne chante que des textes qui parlent d'elle. Tout bêtement.

On verra ce qu'on verra. Mais ... wow.

Publié dans Sons

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article