It's business, bitch

Publié le par Charlie SaintLaz

C'est la crise (de rire).
Tu as remarqué, toi aussi ? Il fut un temps, un jeune était quelqu'un de prometteur. Aujourd'hui, c'est un boulet à former. Les études ne servent plus qu'à la théorie, et le chômage des diplômés est plus élevé que ceux qui sortent sans qualifications. Le monde à l'envers. Bubu et Toufik, ils sont pareils : (très) jeunes, pleins d'ambition, mais surtout envie de sortir du cadre étroit école-parents-lose. Ils décident de se lancer ... dans la webéconomie. C'est, en gros, le pitch d'une petite web-série, qui se laisse regarder quand on s'ennuie au bureau. Ca s'appelle Plan Biz, diffusé surtout en viral sur les réseaux sociaux. => Plan Biz
A la barre, c'est Eric Morillot, avec sa boîte de prod de courts métrages à but promotionnels pour des causes quotidiennes : coaching professionnel, tolérance, diversité et ... apprentissage. La réal est confiée à Stanislas Graziani, inconnu mais tout droit sorti de la fac de ciné de Niouillorc. Et nos deux prodiges sont incarnés par de jeunes valeurs du ciné français : Samy Séghir et Jérémie Denisty. Un exemple ? Mon préféré (parce que je suis fan de déguisements ridicules ...) :
Le résultat ? De la web-série qui ne se prend pas au sérieux, mais juste un peu quand même pour être à la fois ridicule et - donc - hypoïde. Sauf que, malgré tous les efforts de nos adorables bambins pour avoir l'air d'y croire, les scénarios sont pour la plupart mal ficelés. Pourquoi ? Parce que le but n'est pas de faire une vraie bonne web-série, mais plutôt de véhiculer l'idée principale du concept : retour à l'école, en alternance s'il le faut. Mouais.

Publié dans Vidéo

Commenter cet article