La fourmi cro-onde.

Publié le par Charlie

Mouarf ouarf ouarf, c'te bonne blague ... Tellement éculée qu'on en sourit encore, mais que bon, on en a un peu honte quand même.

 

De passage dans ce bon pays du savon, des cigales et du pastis (eeeeerk ...), fleurant bon les aiguilles de pin et la lavande séchée, où on lit du Pagnol en se remémorant un Cézanne ou deux, ... bon, dans cette Provence merveilleuse où on ne peut pas s'empêcher de jouer les touristes en tentant bêtement de prendre l'accent local, on ne peut s'empêcher de réfléchir un chouillat quand on entend, passés 22°C, le chant des cigales. Le chant ? Que nenni !

 

La cigale CYMBALISE. La cymbalisation, c'est le fait de faire vibrer, dans son abdomen, une petite membrane, dont le son est amplifié par l'appareil phonatoire qui l'entoure. Ni cordes vocales ni élytres : la cigales se remue l'abdomen pour "chanter". La preuve en images.

A l'inverse, le grillon et le criquet STRIDULENT. C'est à dire qu'ils frottent l'une contre l'autre deux appendices extérieurs, produisant des sons plus aigus (puisque non amplifiés dans une cavité ...). Chez le grillon, ce sont les élytres, comme ici :

Et chez le criquet, ce sont les ailes, comme ici :
Alors oui, l'anglophone semble ne pas distinguer le grillon du criquet, et pourtant, tu auras remarqué que le son n'est le même. Ni la bestiole, d'ailleurs.
Demain, nous verrons le cri du mâle humain en milieu naturiste. Enfin on verra, quoi. C'était Charlie, en direct des fourrés provençaux, pour Nature TV. A vous les studios.

Publié dans Sons

Commenter cet article