Peut-on être Belge ET méchant ?

Publié le par Charlie

Ce que l'on sait :

 

1° La Belgique est un charmant pays, dont le relief est aussi plat que l'électrocardiogramme actuel du gouvernement.

 

2° Les Belges sont des gens gentils (sauf si tu parles français en Flandres)(ou flamand en Wallonie).

 

3° La Belgique est un royaume accueillant : les Espagnols, les Autrichiens, les Français, les Allemands, ... tous ou presque leur sont passés dessus à un moment donné, sans qu'il y ait trop trop de résistance.

 

4° Les Belges sont des gens vraiment gentils (mais gardez vos enfants à l'intérieur quand même, hein).

 

5° Ils sont super drôles et super gentils : ils ont inventé les blagues-sur-les-Français, parce qu'on avait les meilleures blagues du monde ... rien qu'en les regardant. (m'enfin cite pas trop Coluche non plus, là-bas, hein ...)

 

Partant de là, répondez à la question. Peut-on, foncièrement, être Belge et méchant ?

En fait, à première vue, on se dit que le Belge, comme le nuage de Tchernobyl ou feu ma grand-tante Henriette (dont les émanations étaient tout aussi agressives), sont bien incapables d'être VOLONTAIREMENT méchants. La dernière fois qu'on a entendu parler d'un Belge agressif, c'était quoi ? C'était une charmante brabançonne en colère, interviewée pour le 12.45 d'M6 à propos des photos où l'on voit Miss Belgique piétinant le drapeau belge, avec un séparatiste disant "la Belgique est le pays le plus raté au monde". (Gaga) Ouhlala.

 

Tu comprends, alors, que devant l'affiche du spectacle de Walter (là, en bas) je me sois un peu arrêté ... Et posé des questions.

 

1. Est-il vraiment méchant ?

En fait, non, pas vraiment. C'est qu'en fait, il est surtout cynique, et encore, c'est pas très corrosif. Il égratigne les religions, tacle les alcooliques, slalome avec les pédés, drague les intellos, la coupe aux fachos ... Non, non, vraiment, on est loin de la méchanceté telle que le Français l'aime bien, celle de Porte ou de Guillon, la méchanceté made in France Inter, qui te fait rire fort, oui, mais quand même un peu jaune, parce qu'au fond ... tu le penses un peu, hein. Non, Walter fait dans le comique arrogant, déplacé, piquant ... mais le tout manque de sel fiel.

 

2. Est-il vraiment Belge ?

Oui. C'est lui qui le dit. Mais alors, euh ... autant Marie-Thérèse Porchet jouait avec sa nationalité suisse à merveille, autant Walter se garde bien d'en rajouter une couche dans la guéguerre Flamands/Wallons en prenant parti. Donc il est aussi belge que ... Tintin. Il habite Bruxelles, quoi.

 

=> Première conclusion ? On ne peut pas être Belge ET méchant, CQFD.

 

3. Mais quand même, est-il drôle ?

Beeeeen ... en fait, oui, assez. Une heure de spectacle, et tu te dérides quand même, hein. Le spectacle est jeune, mais l'humour un peu offensif du Walter te frise les méninges : il a du potentiel, ce garçon. En tout cas, je le suivrai, moi, ! Des exemples ?

- La France, ce merveilleux pays où tout le monde, quels que soient son origine, sa religion, sa culture, ses opinions, sa couleur de peau, ... peut venir toucher des allocations familiales !

- Après le mariage, messieurs, finies les fellations ! Les femmes, elles se marient pour faire des enfants ... pas pour les boire !

- Je ne mets pas les noirs et les homosexuels dans le même panier, hein. On sait que pour les noirs, c'est beaucoup plus facile de l'annoncer à leurs parents !

 

Et la parade ultime : Si vous ne rigolez pas, ce n'est pas un four, c'est de la philosophie.

 

Walter.jpg

 

Walter

Belge et méchant

mise en scène Stéphanie Bataille (1h)

 

Théâtre du Point-Virgule

rue Sainte Croix de la Bretonnerie (Paris IIIe)

 

Tous les dimanches, lundis et mardis

Jusqu'au 31 août 2010 (ça vient vite !)

 

Infos/Résa : clique ici !

Publié dans Théâtre

Commenter cet article