Tirades de circonstances

Publié le par Charlie

Tiens, toi qui me lis, là, pense un instant à la douce et tendre Marie, qui, il y a plus de 2000 ans, hurlait de douleur en mettant au monde celui qui devait sauver l'Humanité tout en essayant de rester en vie, parce que, rappelons-le, le taux de mortalité mère-enfant en couches était énorme. Surtout vu ce que l'Humanité a fait de son fils. La pauvre. Tiens, excuse-toi !

Sinon, je me doute que si tu es entrain de me lire et qu'on est le 24 décembre, c'est qu'à un moment donné tu as quitté la table des réjouissances familiales pour te changer les idées. Je sais ce que c'est : la discussion politique s'éternise sur des points de détail qui ne sont pas loin de s'appuyer sur des interprétations plutôt que sur des faits, il y a la petite cousine qui hurle parce qu'elle est fatiguée mais tu ne peux rien dire à la mère sans quoi tu risques le "quand tu auras des enfants tu pourras me traiter de mauvaise mère", et ton oncle rabâche pour la quatrième fois de la soirée que non, il n'a pas trop bu, puisqu'il sait encore ce qu'il dit (du genre "Johnny, il mourra jamais, parce que son dernier album s'appelle Ca ne finira jamais"). Le tout avec Tino Rossi en boucle depuis 19h30.

Alors autant en rire, hein. Anne Roumanoff en avait fait un sketch. Que je t'ai retrouvé.

Joyeux Noël !

Publié dans Vidéo

Commenter cet article