Un (pas si) incroyable talent.

Publié le par Charlie SaintLaz

Mais punaise, tu es où, Florence Foresti ?

Non parce que bon, en trustant la place de comique préférée des Français, tu as la pression, je sais : tu dois être là tout le temps, pour qu'on se marre dans des journées comme aujourd'hui (aka lendemain de sarkozite aigüe). Et comme Gad Elmaleh préfère faire des films tristes sur la Seconde Guerre ... ben on est orphelins, la vie est trop dure à supporter, et c'est pas les Canteloup, Gerra et allii qui vont nous sortir de cette torpeur.

D'où : Flo, tu glandes quoi ? Pourquoi t'es plus là ?

 

Mais ne pleure pas, petit lecteur énamouré en manque de dilatation de la rate, j'enquête pour toi. Si tu es en province, je te conseille ton café théâtre le plus proche : y'a toujours moyen de rigoler "local". (Tu le sens, là, le petit ton un poil méprisant ?)(Allez, c'est que je te fais confiance : les Parisiens ont besoin d'aide, ils ne savent pas lire le Pariscope ... alors que le Provincial est dégourdi et de bonne composition ...)(Pas vrai ?)

 

Flo, lecteur, lecteuse,voilà ce que j'ai trouvé (grâce à Ju, entre autres) :

 

# Anthony JOUBERT - le moins percutant

C'est le garçon (25 piges, tu penses ...) qui ne plaît pas à 100% à Patrick Dupont (et quelque part, c'est un gage de qualité), mais qui a quand même été en finale d'Un incroyable talent (2008). Les sketches qu'il a présentés à l'émission, il les reprend, mais en petit comité, et c'est pas plus mal. Moins grand guignol, plus comique de stand up, l'Anthony est bien plus drôle en vrai qu'à la télé. Mais bon, pour la télé, t'es obligé de faire du Bigard, sinon on t'accuse de pomper Floresti. Et au théâtre, à Paname de surcroît, tu peux faire dans la dentelle, et le petit père du Sud-Ouest s'en sort bien. Hein ? Quoi ? Ah ben si, il a un accent prononcé, c'est ce qui en fait le charme. Moins de mots, plus de rires : à toi Anthony.

 

 

-> Théâtre Le Temple (jusqu'au 26 mars 2011)

 

# Baptiste LECAPLAIN - la tête de gondole

Lui, il est extra. Comme tout comique qui se respecte, il observe et décortique les trucs de la vie, à sa sauce. La sienne (de sauce) se compose de dérision, de mime, de blagues entre parenthèses, d'ironie, de bon sens et d'impro. Si son spectacle semble partir en live, genre tu comprends plus du tout où il veut en venir, c'est NORMAL : lui sait où il t'emmène. Son génie, c'est de faire intervenir ponctuellement (et avec éclats)(de rire) des personnages qu'il va réutiliser avec brio dans un sketch final complètement barré. Mon chouchou du moment, c'est lui. Images :

 

 

-> Théâtre Trévise (jusqu'au 1er avril 2011)

 

# Sebastian MARX : the newcomer

A Paris, on ne parle que de New York, tout le monde y va en vacances, certains vont même y bosser : New York, we love you. Ben là-bas, c'est réciproque : les New Yorkais ne jurent que par Paris (et Londres)(mais ils sont pas comme nous, les Ricains). Un bon exemple avec Sebastian, qui tente sa chance sur les scènes parisiennes avec des sketches sur nous, notre langue, nos habitudes. Drôle ? Sans aucun doute (c'est très à la mode), même si le garçon a encore deux-trois progrès à faire. Real ou intox, son accent, d'après toi ?

 

-> Le Paname (jusqu'à fin février 2011)

 

# Audrey LAMY - La meilleure

Non, on s'en fout qu'elle soit soeur de ou tous les soirs dans ta télé sur M6 dans Scènes de Ménage. Cette nana, elle a un style bien à elle, très proche de Foresti, un poil teintée de Robin, avec un soupçon de Kakou. Genre elle a tout copié ? Non, elle est plus maligne et plus inspirée que ça : la Lamy, elle a tout des grandes : le physique, le ton, l'à-propos, et un sens inouï de la mise en scène (merci Alex Lutz). Je crois que ce n'est pas la peine que je m'étende en commentaires dythir ... dityrha... trop élogieux : le sketch de Lindsay Davenport te convaincra direct.

 

-> Palais des Glaces (jusqu'à fin février 2011).

Publié dans Théâtre

Commenter cet article