Y'a qu'à écouter, aussi ... tome 13

Publié le par Charlie SaintLaz

prensacorazon.com.wp-content.uploads.2011.02.britney-spears# Britney Spears - Femme Fatale

Après avoir écouté intégralement Femme Fatale, je me posais la question suivante : si je n'avais pas suivi sa carrière depuis le début (l'aimant le matin, la détestant le soir et n'y pensant plus la nuit), que penserais-je de cet album ? Je me dirais, en neweater, qu'il est très dans le vent : il ressemble à n'importe quelle compilation de tubes made for clubbing signé Rihanna-corrigée-par-Guetta, Lady-Gaga-en-perte-de-vitesse ou Inna-mais-si-tu-sais-la-Roumaine. Alors je sais bien que c'est Britney, pas Madonna, mais elle avait quand même l'habitude de ne pas trop faire dans le "je fais comme tout le monde" (spéciale dédicace à toi, qui aime d'amour Slave 4 U). Ce qui me gêne vraiment, c'est que sur les 6 premières chansons, je n'en aime aucune. Même Hold it against me, pourtant balancé à toutes les sauces par les radios et télés musicales, ne m'amuse plus vraiment. Même le clip était mauvais, à l'exception de ce petit interlude de "Brit vs Brit" en ralenti. Que dire ? C'est tellement passe-partout, tellement mou, que je n'arrive pas à me dire quelle chanson j'ai retenu de cette galette. Gasoline fait un bon titre, racoleur comme on l'aime, mais on n'est pas vraiment convaincu. Criminal m'a été un poil sur-vendu par mes camarades, sans que j'y vois autre chose qu'un bon titre années 90. Au fond, je crois que j'aime Britney quand elle fait dans le son minimaliste (pour elle, donc très orchestré commercial quand même), et qu'elle fait des effets de voix. Ma note : 6/20.

 

damien-robitaille.jpg# Damien Robitaille - Homme Autonome.

Tu détestes l'accent québecquois ? Passe ton chemin. Contrairement à Céline Dion, mais semblablement à Lynda Lemay, Damien Robitaille chante avec un accent bien marqué ... mais finalement, passée la surprise sur le premier couplet de chaque la première chanson, on s'y fait. Limite on y trouverait un vrai intérêt pour continuer à écouter l'album, un peu comme de vieux albums des Rita Mitsouko ou de Jacques Dutronc. Côté textes, on rigole beaucoup : Robitaille fait dans le simple, le léger : quelques constats tous bêtes, des situations clairement décrites et un peu de bon sens, et paf ! ça te fait un album. Côté son, on retrouve un peu ce qu'on espérait de Julien Doré avec Bichon : des morceaux un peu décalés, un peu big-band, parfois plutôt pop, parfois music-hall, des réverbérations ... Toujours est-il que le rythme est fleuri, efficace, idéal pour le printemps. On croirait entendre du -M- par moments. Je t'ai mis mes morceaux chouchous dans ton lecteur : Homme autonome, qui ouvre correctement l'album, On est né nu, entraînant comme tout, Le touriste du temps, pimpant, très sixties. Ma note : 14/20.

 

1673.jpg# Alexandre Desplats - Largo Winch II

Le grand monsieur faux-jeton de la musique de film à la française, récemment auteur de The Ghost Writer, de Fantastic Mister Fox et de Harry Potter : the Deadly Hallows, signe également la musique du dernier Jérôme Salle, sorti le 16 février dernier en salles. Véritable film d'action, à l'image de la bédé, Largo Winch II récupère une musique au rythme enlevé (parce que c'est un film d'action, tu comprends), mais relativement inventive, avec un mélange beats d'ordinateur / cuivres à l'américaine / violons emballés. Alors attends, ne t'en fais pas un chef d'oeuvre non plus, hein, la musique est bien, pile faite pour son but : ça ne casse pas la baraque pour autant (on est loin du pourtant mitigé Tron : Legacy de Daft Punk). Alors pourquoi je t'en parle ? C'est au cas où tu n'aurais pas remarqué la musique en voyant le film. C'est bien simple, elle doit faire son effet, mais sans les images, elle ne vaut pas grand chose. Vois par toi-même, je t'ai mis quelques morceaux dans ton lecteur. Drôle : Infiltration me fait penser, à partir de 2'55, au Sacre du Printemps de Stravinski (un truc avec les cuivre, j'imagine). Ma note : 07/20. Pas caonvaincu, je t'ai dit.

Publié dans Sons

Commenter cet article