Y'en a plus pour longtemps

Publié le par Charlie

Ca m'arrive souvent, ici, de jouer les crieurs de dernière minute en te conseillant d'aller à tel ou tel spectacle, qui s'arrête le soir même. Ca m'arrive aussi de te parler de spectacles qui ne sont plus à l'affiche, parce que j'ai vu la dernière. Et je sais que tu m'en veux de te faire ce (sale) coup-là. Comme j'adoooore me faire détester, je vais continuer.

Je te prie donc de te ruer sur deux événements. Parisiens, je sais.

# Das goldenen Vlies (La toison d'or) - MC93 (Bobigny)
Imagine un instant un Autrichien dans l'Europe du XIXè siècle. Cette Europe du néo-classicisme et du romantisme. Marqué par Euripide et Ovide, il reprend la tragédie de Médée, épouse de Jason, couple terrible qui finit mal après s'être retiré du monde. Violemment indépendante, Médée devient, avec le temps et l'exil, une barbare isolée qui ne supporte plus sa solitude parce qu'elle signifie opprobre et rejet d'une société qui ne l'attend pas pour avancer. L'auteur, c'est Franz Grillparzer. Le thème, c'est donc la solitude et l'étranger.
Produit par le Théâtre de Cologne, La toison d'or est ici mise en scène par Karin Beier et a reçu le prestigieux prix Faust. Un décor épuré, une chorégraphie sans fioritures, un violoncelle ... voilà ce qui encadre les quatre grands comédiens allemands (dont l'excellente Maria Schrader) qui se jettent dans cette tragédie fragile et meurtrière. Un must see.



La toison d'or
spectacle en allemand surtitré
Les 18 et 19 février 2010
MC93 à Bobigny
Info/Résa : 01 41 60 72 72 ou ici, petit geek.

# A little night music - Théâtre du Châtelet (Paris)
Suède, début du XXè siècle. Mme Arnsfeld explique à sa petite-fille que la Nuit d'Eté sourit trois fois : une fois pour les jeunes, une pour les fous, une pour les vieux. La pièce, prologue, deux actes et épilogue, parle des histoires d'amour, des hommes et des femmes, du temps qui passe et de l'expérience, de l'attente, de l'espoir et de l'amour véritable ... Et l'on cherche, avec Fredrika la petite-fille, les trois baisers de la Nuit d'Eté.
Comédie musicale montée en 1973 à Broadway puis en 1975 à Londres avant d'être adapté par Harold Price en 1977, A little night music est un spectacle riche, en anglais, inspiré du Smiles of a summer night de Bergman. Il est servi, dans la reprise proposée par le Châtelet, par Leslie Caron (OMG, I love you Leslie), Greta Scacchi et ... Lambert Wilson. Si si. Le tout enrobé par le talentueux orchestre philharmonique de Radio-France dirigé par Stockhammer.



A little night music
jusqu'au 20 février 2010
Théâtre du Châtelet à Paris
Info/Résa : 01 40 28 28 40

Publié dans Théâtre

Commenter cet article