Zygomatiques exigeants (Ben au Point-Virgule)

Publié le par Charlie

Je t'avais déjà parlé du Point-Virgule, ce micro-théâtre parisien qui se donne comme but de faire rire la masse morne des Parigots de tous acabits ? Mais, je t'en parlais à propos d'Emi, on avait bien rigolé.

Et bien sache que j'y suis retourné hier. Non que je ne puisse plus m'en passer, mais c'est quand même un lieu plein de charme où l'on s'amuse. En ce moment, tu peux y écouter Alex Lutz (proche de Sylvie Joly), Dany Mauro (qu'on entend chez Roumanoff sur Europe 1) ou encore Olivier de Benoît (une petite vidéo moyennement drôle ici, prise au Ballon Rouge).

ben.jpgMais hier soir, j'ai traîné Louis au Point-Virgule pour voir Ben. La petite salle inconfortable était pleine, c'était chaleureux, c'était sympa. Et puis ... let the show begin !

Ben a un problème. Il ne peut s'empêcher de faire des digressions qui te font perdre le fil de ce qu'il te raconte. Sauf que lui, il ne le perd pas, et qu'il te ramène brutalement au fait où il voulait en venir. Par exemple, il va te raconter une anecdote de base (la question de son pseudo), la laisser filer dans des détails qui s'écartent peu à peu de l'histoire d'origine, s'emporter, s'arrêter, reprendre, en rire, hurler puis, doucement, te dire qu'au fond, tout ça, c'est des conneries.
Voilà l'idée. Ben fait un spectacle, donc Ben raconte comment ça se passe. Il fait un spectacle de son spectacle. Oui, tu y es : c'est du méta-spectacle. Youpi...

"J'ai écrit ce spectacle un soir où j'étais légèrement pompette. Non, en vrai c'est pas vrai : j'étais complètement torché ! Mais attention, hein, ça veut pas dire que je suis accro, non plus. J'ai pas besoin d'écrire pour me torcher. Je vais pas attendre d'écrire un sketch pour me torcher, non plus ! Je suis pas de ces mecs qui doivent passer par l'écriture pour avoir la gueule de bois ! Attends, ce serait grave, quand même ..."

Inversions de situation, comique de répétition (encore que ..), ruptures impromptues du fil de l'histoire, digressions ... Oui, tout est bon pour que Ben puisse dériver, délirer, dérider.

Sauf que ... si on n'était pas déjà habitué à pratiquer ce genre d'humour au quotidien, quelque part, on s'amuserait vraiment du début à la fin. Là, au final, on a ri, de temps en temps, sur les accents cyniques de certaines histoires, mais ... c'est bien tout. Au demeurant, Ben, dont le physique aurait plutôt bien tendance à tout pardonner, est sur la bonne voie. Il s'aventure sur des terrains déjà bien défrichés par d'autres (Robin, Foresti, Kakou, ...), mais les personnalise : ce sera ça, sa clé du succès. Allez, un extrait du Festival de Montreux, qui fait office d'intro de son spectacle au Point-Virgule :


Ben au Point-Virgule
du mardi au samedi, 21h15
Infos/Résa : 01 42 78 67 03

Publié dans Théâtre

Commenter cet article