Le faiseur de puzzle

Am, stram, gram,

Créer un blog en 2009, il fallait être particulièrement naïf, retardé et/ou has been. Moi, j'étais les 3. Mais à l'origine, questionné de toute part sur le film que j'étais allé voir la veille, le spectacle que j'avais vu la semaine d'avant ou le bouquin lu l'année auparavant, je me suis dit que le mieux était de l'écrire une fois pour toute, et d'envoyer les gens vers le blog. Genre Télérama, mais en mieux. En plus, j'étais persuadé que j'allais pouvoir m'aménager une sorte de disque dur externe de mon cortex. Pratique ET pratique : que demander de mieux ?

Pique, et pique, et colegram,

Alors qui est le démonteur-remonteur des articles de ce blog ? Le mieux, c'est de me chercher entre les lignes de ce que j'écris. Je ne revendique, ici, aucune appartenance à un clan ou à un groupe. Je suis donc plutôt du genre éclectique : scientifique comme mon bac, littéraire comme ma prépa, social comme mon master ; je mange de tout ; j'écoute de tout ; par contre, je suis intransigeant sur un point : je dors la nuit. Sinon, je cultive ce qui me cultive : le cinéma, la danse, la musique, la télé, les événements, la politique, la société, l'histoire. Ce blog est un puzzle parce que je suis un puzzle.

Bourre, et bourre, et ratatam.

 

# FAQ #

Pourquoi "SaintLaz" ? Rocambolesque, tu vas voir : j'habitais le quartier Saint Lazare. Et la figure de Lazare, premier ressucité ever, me plaît bien. Genre l'art du come-back.

Pourquoi un blog ? Parce que je suis pas assez téméraire pour lancer tout seul ma revue culturelle brochée papier mat grené format italien. Et qu'en plus, j'étais sûr de pas être lu.

C'est quoi ce blog pourri ? Si tu en es arrivé à lire ces lignes, c'est que tu ne le trouves pas SI pourri que ça. Faut avoir fouillé un peu pour être tombé là-dessus.