Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
REASSEMBLAGES
REASSEMBLAGES
Menu
Pour Noël, offrez un avenir serein à vos enfants.

Pour Noël, offrez un avenir serein à vos enfants.

Il y a cadeau et cadeau
Tout commence par une coupure publicité au milieu d'un programme. Des jeux, des jouets, des enfants par dizaines. Bon sang mais c'est vrai : la folie commerciale de Noël commence. Et pour appâter le petit consommateur en herbe qui sommeille en nos rejetons, on ne lésine pas sur les effets : gamins rieurs, musiques et bruitages rigolos, paillettes magiques et feu de l'aventure... Saisi par la nostalgie portée par ces marques de toujours (Légo, Playmobil, Hot Wheels, Mattel,...) malgré leurs nouveautés parfois incongrues (L'hôpital pédiatrique Playmobil et sa pub déclarant "en fait, c'est assez marrant, ici", vraiment ?), mais aussi par la curiosité de voir ce qu'on leur propose et comment on leur propose. Le must ? "Médor pète fort", mon préféré, en termes d'absurdité : bravo Goliath. Et soudain, cas de conscience : et si, un jour, on m'en demandait un de ces jeux que je trouve abêtissants ?
La question semble légère, et pourtant, elle m'apparaît à chaque fois fondamentale.

Faire plaisir et éduquer, est-ce incompatible ? Lui offrir ce jouet débile qui va la faire rire, ou ce jeu malin qui va lui apprendre des choses ? Lui offrir ce jeu stupide qui va l'occuper dans son coin pendant des heures, ou ce jouet original et différent qui va le pousser à vouloir en papoter avec moi ? Des questions corollaires qui transforment le choix d'un cadeau de Noël en choix d'une éducation, d'un rapport au monde, d'un avenir. Rien que ça.
A l'heure où le monde perd des points de QI et où la bataille contre les jouets genrés semble perdue face à l'idéologie, la question devient même politique : laisser faire aujourd'hui, c'est peut-être créer la génération de candidats de télé-réalité d'imbéciles de demain. Parents de tous les pays, si vous voulez que vos enfants soient plus tolérants et malins que vous pour un monde meilleur #missfrance, commencez par en faire de petits êtres malins et mettez-leur plus souvent dans les mains des jouets qui les font réfléchir plutôt que de les cantonner à du divertissement ou à l'horizon étroit de leur condition d'enfant mâle ou femelle.

Bon, ils finiront par se les poser, les questions. Est-ce marrant d'aller à l'hôpital, quand on est un enfant, fût-il Playmobil ?  Barbie docteur doit-elle accepter d'être payée 20% de moins que Ken docteur ? G.I. Joe ne souffrera-t-il pas de troubles post traumatiques au retour de la guerre ? Et Médor, ne pète-t-il pas fort parce tu le maltraites en le gavant de croquettes ? En vrai : faut-il emmerder les enfants avec nos problèmes d'adultes, ou faut-il en faire des gamins déconnectés du réel ? Non pas qu'il faille cultiver les petits génies qui ne sauront pas jouir de la vie - non ! - mais peut-être peut-on équilibrer leur quotidien, pour équilibrer leur avenir ?
Des fois qu'ils seraient plus malins que l'on ne le croit...

Je n'ai aucune leçon à donner.
Mais je m'interroge sur la façon dont on nous parle.
Et sur la façon dont on parle à nos enfants, nous et le reste du monde.
Regardez bien les publicités pour les jouets.
Et regardez vos enfants.